Affichage des articles dont le libellé est Voyage. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Voyage. Afficher tous les articles

mardi 20 septembre 2016

[Look] La/les tenues vestimentaires du Road Trip

A force, tu vas finir par croire que mon voyage en Bretagne va occuper tout mon blog. Pourtant, non, c'est le dernier article, ici. 
J'ai réalisé l'autre jour que je n'avais pas posté de looks depuis mon voyage à Nîmes l'année dernière. Donc, j'ai décidé de poster des photos des tenues que j'avais en Bretagne. Au final, ces deux tenues se ressemblent beaucoup, elles sont exactement dans le même esprit. En effet, je porte le même gilet et les mêmes chaussures sur les deux phots et le reste des deux tenues est composés de pièces venant des mêmes endroits. 
C'est le genre de tenues que j'aime porter autant en voyage que dans la vie de tous les jours, je me sens confortable, et juste assez sexy.


Cette première tenue avait été shooté vers Brignogan Plages sur la Côte Rocheuse. Pour l'explication de la pause peu naturelle, avec le vent, j'avais vraiment froid. Donc je porte un gilet venant de la Halle, un débardeur de chez Cache Cache, un short que j'ai trouvé à Pimkie, un collant Dim et des Doc Martens à 14 trous.


Cette deuxième tenue a été prise dans le jardin des plantes de Huelgoat le lendemain de la première. Donc, on a une base très similaire, débardeur de chez Cache Cache, un short venant de Pimkie, un collant Dim, le gilet de la Halle, et ma part de Docs.
En fait, les seuls éléments qui changent sont la veste en jean que j'ai trouvé à Pimkie et que j'ai rajouté parce que je n'avais pas assez chaud et la présence du sac à main de chez New Look.

Voilà, alors j'espère que ces "deux" tenues t'auront plues.  Je te reposterai un autre petit look avant la fin du mois pour te montrer la tenue que je portais pour le mariage du frère de la Bête à Poils.

jeudi 1 septembre 2016

Carnet de Voyages : Bretagne, jour 6

Nous nous sommes réveillés sous un soleil de plomb (pour la Bretagne) et après avoir rangé nos affaires, nous reprenons la route.
Notre périple, ayant pris moins de temps que prévu, arrive à sa fin. La première destination de la journée était la Lande de Lanevaux, on n'a pas trouvé l'endroit exact pour aller se promener, du coup on n'a pas traîné et on a filé vers Carnac.

Carnac est peut être l'un des sites les plus connus de la Bretagne avec son alignement de menhirs. Aujourd'hui, on ne peut plus se promener librement au milieu des menhirs, tous les alignements sont clôturés. Le seul moyen de pouvoir entrer sur le site est de faire la visite guidée. Elle est pas très cher (6€), et la conférencière qui fait la visite explique vraiment bien et répond à toutes les questions.
C'est qu'en faisant la visite guidée qu'on arrive réellement à se rendre compte de la perfection de l'alignement et de l'illusion d'optique de l'espace se rétrécissant.


Après Carnac, la Bête à Poils et moi nous sommes retrouvés à nous demander quoi faire, on avait quasiment fini tout ce qu'on voulait voir. En suivant les panneaux complètement par hasard, nous nous sommes retrouvés à Quiberon. 
La presqu'île n'a aucun charme, c'est vraiment une station balnéaire typique des années 60, le genre qui est vide la majeure partie de l'année. 
Par contre, on est vraiment tombés sous le charme de la Côte Sauvage et des plages de rochers et de galets. L'endroit est absolument magnifique, et encore plus beau sous le soleil qui nous a gratifié de sa présence.


Après Quiberon, nous nous sommes dit que ce serait pas mal de faire un peu de route et de commencer à redescendre. Sauf qu'on s'est retrouvés à être coincés dans les bouchons de touristes et de locaux, ça nous a un pu refroidi et on a fini par chercher un camping à proximité de la Trinité Sur Mer.
Je ne me rappelle plus du nom du dernier camping, mais je l'ai vraiment pas aimé. Il y avait énormément de mobiles homes et très peu d'emplacements de tentes. On a tous les deux pensé à un village de vacances accueillant des tentes.
Le seul point positif c'est que les sanitaires étaient très propres et les douches chaudes.

Je n'ai pas de photos du dernier jour, car on a de nouveau passé la journée sur la route, cette ffois ci pour rentrer. On est passé par la Plage de la Mine d'Or, Guérande et la Rochelle (pour manger un plateau de fruits de mer), avant d'arriver chez nous vers 2h du matin.

mardi 30 août 2016

Carnet de Voyages : Bretagne, jour 5

Nous nous reveillons plus tôt que prévu à Huelgoat, dans le froid. Nous avons ainsi eu la joie de découvrir que notre tente n'est pas étanche et ne conserve pas la chaleur. En gros, elle est très bien pour les étés chez nous, moins pour la Bretagne.

Après avoir bu une canette de Monster et avoir plié bagage, nous prenons la route pour aller découvrir la forêt autour de Huelgoat. Je voulais aller notamment, voir la Grotte d'Artus et le Lac des Fées. J'ai effectivement vu la Grotte d'Artus, on n'a pas trouvé le Lac des fées, à la place, on a vu la Mare aux Sangliers. L'endroit était vraiment joli, on s'est régalés.




Après notre promenade dans la forêt de Huelgoat, nous avons repris la route en direction des Rochers du Diable.
C'est encore un chaos géologique ou le torrent passe au milieu des rochers en formant énormément de mousse. Un peu partout, il y a des panneaux indiquant que c'est dangereux de s'y baigner. En même temps, quand tu vois la rapidité avec la quelle l'eau coule, t'as pas vraiment envie d'y mettre un orteil. La promenade autour est également super sympa, même si on reste que sur une seule rive.
 

Après les Rochers du Diable, nous faisons un petit retour en arrière vers la forêt de Brocéliande. Pendant qu'on y était au début, on n'était pas allés voir le Val Sans Retour, et c'était l'un des trucs que j'avais envie d'aller voir là bas. Après avoir fait beaucoup de route et s'être perdus sur les chemins de randonnées pour trouver le bon chemin, nous arrivons enfin sur l'Arbre d'Or et le Miroir des Fées. Nous ne regrettons absolument pas ce retour en arrière et trouvons vraiment l'endroit super beau !
  

Après ce retour en arrière, nous allons voir le site de Monteneuf. C'est un site mégalithique ou les archéologues sont en trains de petit à petit découvrir et redresser les menhirs. Le site a été découvert complètement par hasard dans les années 70 suite à un incendie et on pense qu'il y a environs 400 pierres à redresser.
La visite est super bien faite puisqu'il y a des panneaux qui expliquent un peu ce qui se passe là et des expositions qui montrent un peu le travail des archéologues dans leur compréhension des hommes de l'époque.




Notre dernier arrêt est Rochefort en Terre. En arrivant là bas, notre première tâche est de chercher un camping pour la nuit. Nous nous arrêtons au Camping Au Gré des Vents, Le camping est très bien et calme. D'ailleurs, au moment du coucher, nous avons eu droit à une invitée surprise, une grenouille s'est invitée dans notre tente. J'ai trouvé ça super mignon, la Bête à Poils un peu moins.
Nous visitons un peu le centre ville historique de Rochefort et la réputation de "Village Préférée des Français" n'est absolument pas sur faite, c'est super beau ! Avec des fleurs partout et de vieux bâtiments magnifiques !
Comme c'était dimanche soir, on s'est dit qu'un petit restaurant entre amoureux serait le bienvenu. C'est comme ça qu'on s'est retrouvés à manger aux Ardoisiers, les plats étaient simples, copieux et bons. On a pas été déçus.

lundi 29 août 2016

Carnet de Voyages : Bretagne, jour 4

Le matin, nous nous levons sous un ciel bleu prometteur. Après être allé voir le phare à côté du camping, nous partons en direction de la Pointe de Saint Mathieu.



La Pointe de Saint Mathieu est un phare construit sur les ruines d'une abbaye. L'endroit est vraiment très très beau avec une vue imprenable sur l'océan Atlantique. Il y a également beaucoup de vent.
En voyant que le mauvais temps arrivait, la Bête à Poils et moi décidons de partir rapidement vers notre destination suivante, la Presqu'île de Plougastel.



On a été assez déçus par la Presqu'île. La Bête à Poils et moi sommes tous les deux d'accord, si on ne cherche pas de coquillages, la Presqu'île n'a quasiment pas d'intérêt. Nous sommes très vites partis voir la ville de Plougastel. 
Pendant que nous étions assis à la terrasse d'un café, nous avons vu arriver un orage, se rapprochant petit à petit. On est partis avec les premières gouttes de pluie.


On a pris la route sous une pluie battante en direction des Monts d'Arrée. Je voulais trouver une randonnée à faire dans le coin parce que l'endroit est vraiment très joli. Mais la route passe en plein milieu et il n'y a pas de panneaux indiquant le début d'un éventuel parcours de randonnée.  

En suivant les panneaux sur la route, on s'est retrouvés à Huelgoat.
La ville est vraiment super jolie avec des vieilles pierres partout. On a trouvé au détour d'une ruelle, un vieux lavoir et un jardin des plantes sauvage. La Bête à Poils a eu un vrai coup de coeur pour l'endroit. On a également fait une promenade dans les environs et on a découvert le Chaos de Huelgoat, la Grotte du Diable et le Rocher Tremblant.
Le Rocher Tremblant est vraiment impressionnant, selon les dires de la Bête à Poils, on sent vraiment le rocher vibrer et bouger.


On s'est arrêté pour la nuit dans le premier camping qu'on a trouvé, le camping municipal de Huelgoat. Les emplacements étaient assez bien délimités avec de petites haies autour. En dehors du bruit de la route (qui au fond n'était pas vraiment gênant) le camping est très calme, il y a aussi une piscine. Les douches sont chaudes et les sanitaires sont propres.

dimanche 28 août 2016

Carnet de Voyages : Bretagne, jour 3

Le réveil de Plougrescant se fait sous un ciel gris et menaçant. Comme la veille, on avait accidentellement déjà fait ce qu'on avait prévu de faire, on décide de partir tout de suite vers Ploumanac'h.

À Ploumanac'h, nous trouvons une promenade assez intéressante à faire, le sentier des douaniers, mais la pluie qui tombe bien nous décourage rapidement. Du coup, nous partons pour notre destination suivante, le Cairn de Barnenez.


Arrivés au Cairn, un grand ciel bleu nous accueille et nous découvrons que la visite est payante. Tant pis, on la fait quand même.
L'endroit est magnifique et on voit très bien comment le Cairn a été construit. Il y a autour une expo de photos et de gravures qui sont vraiment très belles et on a une superbe vue sur la baie de Morlaix.


Après avoir fait le tour du Cairn, nous partons pour Kerlouan et le Village de Meneham. Le village est très joli, mais j'ai vraiment été impressionnée par la Côte Rocheuse, l'endroit est sublime. Je cros que c'est l'un des endroits que j'ai le plus apprécié.
Ce soir là, la Bête à Poils et moi avons également fait notre premier restaurant de la semaine, on a mangé des moules avec des frites à Lesneven, le plus gros village du coin. On s'est régalés !


Nous trouvons un nouveau camping pour la nuit sans difficulté, le camping du Phare. Ce camping est super calme, pendant la nuit, on a entendu que le bruit de la mer. Le seul point noir pour moi, c'est que les sanitaires sont vétustes, mais très propres avec des douches chaudes.


samedi 27 août 2016

Carnet de Voyages : Bretagne, jour 2

Réveil au camping de Paimpont. Après un réveil un difficile, la Bête à Poils et moi plions la tente, rangeons toutes nos affaires et reprenons la route.
Après un premier arrêt à la Forêt de Brocéliande pour voir le Tombeau de Merlin et la Fontaine de Jouvence, nous partons encore plus au nord.


On fait un premier arrêt aux Gorges du Corong, un chaos géologique. C'est magnifique et assez étrange parce qu'on entend le bruit de l'eau couler, mais on ne la voit pas sous les rochers.



Après cette visite, on file vers la Vallée des Saints. C'est un immense terrain ou quelqu'un a sculpté dans du granite, tous les saints de la Bretagne.
À la base, on s'était dit qu'on dormirait de ce côté là. Après avoir visité la Vallée des Saints, en voyant l'heure, on se dit qu'on a largement le temps d'aller à notre destination suivante, Plougrescant.


En arrivant à Plougrescant, on commence tout de suite par chercher un camping pour la nuit. On trouve le camping du Gouffre. Ce camping est plus grand. Les emplacements sont mieux isolés avec une petite haie qui les délimite. Les sanitaires sont également très propres mais les douches sont tièdes.

Après s'être installés au camping, la Bête à Poils et moi décidons de faire une petite randonnée de 5km qui fait le tour de la Baie de l'Enfer. C'est vraiment super joli. Après avoir fait cette randonnée, nous nous perdons en cherchant à retrouver le camping. Au fil de nos errances, nous nous retrouvons accidentellement sur la grande randonnée que nous avions prévu de faire le lendemain. C'est comme ça qu'on est allé visiter le parc du Gouffre et qu'on a vu un des sites les plus connus de Plougrescant, Castel Meur, la maison construite entre deux rochers sur la Côte de Granit Rose.




vendredi 26 août 2016

Carnet de Voyage : Bretagne, jour 1

Comme cette année, la Bête à Poils et moi n'avions pas pu obtenir des places pour le Hellfest, nous avions décidé de nous rabattre sur le Motocultor en Bretagne.
La Bretagne, ça faisait des années que j'avais envie d'y aller. 

À la base, on devait faire un petit road trip avant et après le festival. Finalement, je voulais voir tellement de choses qu'on a décidé ensemble de zapper le festival et de passer une semaine sur les routes à travers toute la Bretagne.

Notre périple à débuté mardi soir après avoir déposé Hatchi et Patty (je t'en parle bientôt) chez leurs dog sitters respectifs. Une fois les bagages faits et la voiture chargée, on décolle enfin de Toulouse à minuit en prenant la route vers le nord.
On a roulé toute la nuit pour arriver vers Nantes aux alentours de 7h du matin. Il nous restait encore un peu moins de 2h de route pour notre première destination, Saint Just.
Saint Just est un tout petit site mégalithique avec peu de pierres dressées. On a beaucoup apprécié, surtout étant donné qu'on était les seuls sur place.


Après en avoir fait rapidement le tour, on file vers notre destination suivante, la Roche aux Fées, un dolmen du côté d'Essé. 


Sur place, je me rends compte avec un mélange de stupeur et d'effroi que mon appareil photo ne fonctionne plus. Je ne comprends absolument pas pourquoi, sachant qu'il fonctionnait très bien la semaine d'avant. Sur le coup, je n'ai plus qu'une seule envie, rentrer chez moi. Finalement la Bête à Poils arrive à me raisonner. Après quelques messages avec mon père et une amie, le voyage continue.
On arrive du côté de Rennes, destination pas prévueà l'origine. La fatigue et le blase prennent le dessus et on apprécie pas vraiment. On décide de passer vite.

En milieu d'après midi, on arrive du côté de Paimpont, surtout connu pour la Forêt de Brocéliande. Après une visite agréable du bourg et une glace délicieuse on décide de chercher notre premier camping pour la nuit.


On s'arrête au camping municipal de Paimpont. Je l'ai trouvé relativement correct. Les emplacements manquaient un peu d'intimité, c'est à dire qu'ils n'étaient pas vraiment isolés les uns des autres, mais c'était très calme, donc ça allait. Un point positif pour moi, c'est que les sanitaires étaient propres et les douches étaient chaudes.

mercredi 15 juillet 2015

Carnet de Voyage : Carcassonne

Hier, c'était jour de Fête Nationale. Comme tous les ans, le soir venu, on a droit au traditionnel feu d'artifice. Partout, on voit le ciel de toutes les couleurs au grès des célébrations de tout le monde.
Il se trouve que moi, les feux d'artifices, j'adore ça. Lassée de celui de Toulouse ou y a trop de monde, ne pas pouvoir bouger avec la foule, et ne pas réussir à voir quoi que ce soit, j'ai eu envie de bouger.
Marre d'être déçue par les feux d'artifice des petites villes autour de Toulouse, j'ai dit à la Bête à Poils : "Cette année, je veux aller voir les feux à Carcassonne. On va à Carcassonne". Dans notre région, les feux de Carcassonne sont particulièrement réputés, et ça faisait des années que j'avais envie de les voir.
On est allé à Carcassonne.
En dehors de la cité, il n'y a pas grand chose à voir. Du coup on s'est calé sur les berges et on a attendu pendant des heures. On a regretté le fait de ne pas avoir pris de bouquin pour passer le temps.
Et au moment ou on commençait à vraiment s'ennuyer, on a eu droit à un atterrissage de parachutistes ! Ils ont atterri sur la berge d'en face de nous. On était vraiment bien placé pour les voir.


La nuit est tombée petit à petit, et puis, on a eu droit au spectacle ! On était un peu gênés par les arbres pour voir les illuminations sur la cité, mais les feux étaient magnifiques !







C'est déjà prévu qu'on y retourne l'année prochaine !

mercredi 24 juin 2015

Carnet de Voyage : Nogaro

Comme beaucoup d'entre vous (ou pas, d'ailleurs) le savent, le weekend dernier, c'était le Hellfest. Comble de malchance, la veille du jour ou la Bête à Poils et moi devions prendre nos places (en décembre), le festival a affiché complet... Énervement, frustration, incompréhension, ... Le festival doit être victime de son succès. Dire qu'il y a deux ans, nous avions pu prendre nos places la veille pour le lendemain... Fin bref... 
La Bête à Poils et moi avons décidé qu'il fallait absolument qu'on parte pour le weekend. On avait besoin de changer d'air et d'action. Du coup, on est allé voir le Grand Prix de camions à Nogaro, dans le Gers.
Il faut savoir que la Bête à Poils est mécanicien poids lourd, passionné de mécanique, et avait envie de voir ces courses de camions depuis super longtemps, mais ne pouvait pas parce que c'était le même weekend que le Hellfest. 
C'était une compensation en quelque sorte. Une manière de ne pas passer le weekend chez nous à déprimer.


C'est comme ça que samedi matin on s'est retrouvé en direction du fin fond du Gers pour aller voir des camions tourner sur un circuit. 


Je ne saurais pas dire grand chose dessus. tout ce que je peux, c'est que c'est des camions (oui, comme ceux que tu croises sur la route) de 5T, qui font la course. Ils sont bloqués à 160kmh mais tournent aussi vite qu'une voiture de sport. Tout se joue sur les accélérations et les freinages, c'est vraiment impressionnant quand ils arrivent à 3 de front dans le virage devant toi. Et, aussi étonnant que ça puisse paraître, ils ne font pas tant de bruit que ça. Par contre, on ressent bien les vibrations quand il passent devant toi.




Je ne connaissais pas du tout ce monde là et j'ai vraiment passé un super weekend riche en découvertes.


 

jeudi 14 mai 2015

Carnet de Voyage : Bugarach

Il y a quelque jours, un ami m'a appelé pour proposer que la Bête à Poils, Hatchi, et moi l'accompagnions en randonnée. L'ami avait en tête l'idée de grimper jusqu'au sommet du Pech de Bugarach.
Bugarach est devenu très connu car quand il y a eu la folie de fin du monde en 2012, la montagne était censée être le seul endroit à y survivre. Enfin, c'est ce que disaient beaucoup de croyances New Age.


Donc, le jour J, mon ami est venu nous chercher le matin et c'est parti pour environs 2h30 de route. Nous sommes arrivés au pied de la montagne vers midi et avons pique niqué sur place.
Ensuite, nous avons démarré la grimpette.

Panneau à l'aire de pique nique, cherches les fautes !

Panorama du haut de la montagne

Je ne sais pas trop comment raconter une randonnée. Enfin, j'en ai surtout retenu qu'on  a marché, Hatchi m'a beaucoup aidé à marcher plus vite et dans les endroits techniques de la descente, eu chaud et soif,  vu des paysages sublimes et qu'on est rentrés épuisés.
La Bête à Poils et moi pensons du coup à nous équiper un peu mieux pour partir plus souvent en randonnée avec Hatchi.
Mon ami, Hatchi et moi en haut de la montagne

Je te laisse sur quelques photos des paysages.







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...